CCTA, LREM lance sa stratégie de conquête : résistons !

« Nous souhaitons qu’il y ait un maximum d’élus progressistes qui soient élus. La république ensemble ne s’adresse pas qu’aux élus adhérents à LREM mais aussi à des élus qui portent un socle de valeurs, qui ont envie de construire ensemble et qui soutiennent l’action du président de la République .»

Citation de M. Travert, Président de l’association «la République ensemble», en visite dans le Tarn. https://www.ladepeche.fr/2019/11/07/s-travert-il-faut-proteger-les-maires,8527965.php.

Il est donc clair que les adhérents et sympathisants LREM qui s’engageront dans les élections municipales à venir, même au sein d’équipes non étiquetées LREM, sont appelés à soutenir la politique nationale de M. Macron.

L’argument tenu par certains disant que l’essentiel, pour former une liste aux municipales, est d’avoir un projet commun, qu’on se moque des étiquettes partisanes des personnes sur la liste et que l’on peut dissocier engagement local et politique nationale lors des élections municipales et intercommunales, ne peut donc pas être retenu .

Il est évident et normal que la LREM cherche à obtenir des élus locaux pour relayer l’action présidentielle (et il seraient bien idiots de ne pas le faire!) Les futures listes qui intégreront des personnes membres ou sympathisantes de la LREM ne pourront donc pas faire l’économie d’une réflexion sur ce constat.

M. Bernardin référent département LREM s’est exprimé dans le Journal de R D’autan du 7/11/19 pour détailler les objectifs et la stratégie de conquête de son parti dans le Tarn*.

Concernant la commune de Lavaur, M. Bernardin indique : « Pour Lavaur il y a un collectif qui nous a sollicité, qui nous a demandé… C’est en cours d’évaluation chez nous en commission départementale d’investiture… » Quel collectif ? La République En Marche vauréenne envisage -t-elle de monter une liste ? Serait-ce le collectif « Les Vauréens » mené par l’ancienne animatrice LREM Lavaur? Nous saurions gré à M. Thénard (référent LREM de Lavaur) ainsi qu’au collectif « Les Vauréens » de s’exprimer.

Son R D’autan (Infos Jeudi)  http://rdautan.fr/spip.php?article749.

Globalement, nous ne pouvons qu’ être préoccupés par la possible mainmise de LREM sur notre Communauté de Communes Tarn Agoût lors des prochaines élections de 2020. Rappelons que M. Bernardin à Saint-Sulpice est le premier maire LREM de France et que d’autres élus communautaires actuellement en place ont soutenu LREM au moment des européennes : M. Joulia maire de Roquevidal, M. Portes maire de Bannières et vice-président CCTA, Mme Parayre, maire de Saint-Agnan et vice-présidente CCTA, M. Joulié, maire de Labastide Saint Georges, M. Bernardin maire de Saint-Sulpice, vice-président CCTA et référent LREM du Tarn et plusieurs élus de sa majorité.

http://www.letarnlibre.com/2019/05/21/8347-elections-europeennes-soixante-elus-qui-soutiennent-liste-renaissance.html

EPP ne peut se satisfaire d’un « combat » entre la droite dure de M.Carayon et la droite molle LREM de M. Benardin pour la direction de la CCTA. Bonnet brun, blanc bonnet

*Il sera candidat à sa succession sous l’étiquette LREM à Saint-Sulpice, et cette fois de manière assumée (lors des élections municipales anticipées à Saint-Sulpice de fin 2017, il n’était pas LREM pendant la campagne, mais LREM après avoir emporté la mairie !).

EPP