Archives pour la catégorie Actualités

ZAC « Portes du Tarn »: Plateforme logistique Terra2

Il y a 10 ans, le département du Tarn et la CCTA commettaient une grave erreur d’appréciation en lançant le projet démesuré et coûteux des Portes du Tarn. Aujourd’hui, nos décideurs sont prêts à faire fi de l’urgence climatique et de la défense de la biodiversité pour tenter de rééquilibrer autant que faire se peut les finances des Portes du Tarn en accueillant la plateforme logistique XXL Terra 2. M. Ramond, président du conseil départemental Tarn et M. Bonhomme, président de la CCTA continuent de faire la sourde oreille à la contestation citoyenne qui monte contre Terra 2.

Rebondissement hier : le maire de Buzet, M. Joviado, ose mettre les pieds dans le plat : https://www.facebook.com/permalink.php?story_fbid=956167778051841&id=100009758831939

EPP!

Publicités

Lavaur: agriculture et autonomie alimentaire, allons au-delà des clichés !

Notre territoire est marqué par l’importance des terres consacrées à l’activité agricole. Une agriculture qui subit les assauts de l’urbanisation (logements, voirie, zone d’activité économique) et qui souvent s’enfonce dans une course productiviste. « Dans le même temps », l’alimentation est source de controverses et d’inquiétude (qualité nutritive, résidus toxiques…).

Comment dépasser ces contradictions ? Quelles propositions pouvons nous avancer à l’échelle des communes ou de la communauté des communes ?

Pour débattre de ces questions, nous proposons un troisième rencontre « et si nous parlions vraiment politique ! »

                                            mardi 17 septembre

20h30

salle communale de Roquevidal.

Des contributions individuelles seront diffusées dans les jours qui viennent pour préparer cette discussion

Au programme : agriculture zéro pesticide (label Terre saine), Zone Agricole Protégée (comme à Buzet sur Tarn), préservation des terres agricoles et de l’agriculture paysanne (soutien d’organisations telles que Terre de liens, AMAP, ADEART), programme alimentaire territorial (expériences sur Toulouse et Albi), réseau de restaurations collectives en circuits courts….

.

 

 

MERCI

Voilà ce qu’on voulait vous dire au lendemain de cette marche et chaîne humaine pour protéger symboliquement cette haie contre la plateforme logistique XXL Terra2. Vous avez été plus de 200 à nous soutenir pendant cette matinée. Nous vous en remercions sincèrement.

Nous allons poursuivre avec les naturalistes, la FNE et des citoyens qui nous ont contacté pour continuer la surveillance de ce projet et nous mettre en ordre de bataille si les autorisations sont accordées !

Le mois de septembre devrait être crucial sur le devenir de ce projet.

A bientôt !

Pour le collectif contre Terra 2
Saint-Sulpice Active et citoyenne
Et Pourquoi pas!
Europe Ecologie les Verts
France Insoumise
LPO

La France Insoumise et EELV écrivent à la SPLA81 et au préfet du Tarn.

Après notre lettre envoyée au maire de Saint-Sulpice ainsi que le courrier de SSAC au PDG de Terra2, ce sont les partis politiques « France Insoumise » et « EELV » qui écrivent respectivement au préfet ainsi qu’à la SPLA81.

Lettre ouverte de LFI adressée préfet en PDF

Lettre ouverte EELV adressée à la SPLA81 en PDF

Soyons le plus nombreux possible demain (31 Août) 10H30 à l’aire de covoiturage (sortie 5 de l’A68) pour « la marche pour la Haie ».

On écrit au maire de Saint-Sulpice pour dire STOP TERRA2 !

Voici ci-dessous, la lettre ouverte que nous avons envoyé ce midi à Monsieur Bernardin, maire de Saint-Sulpice.

M. le Maire,

Vous ne pouvez pas nier l’importance de la prise en compte de l’urgence climatique et de la protection de la biodiversité. Qualité de l’air médiocre, augmentation des températures, affaiblissement alarmante de la biodiversité, forêts en souffrance, les exemples sont nombreux pour dire qu’il faut agir dès maintenant et de façon drastique.

Vous ne pouvez pas nier que les collectivités et les élus locaux ont un rôle de premier plan à jouer pour agir dans ce combat. Isoler les bâtiments publics, créer des pistes cyclables, stopper l’étalement urbain, gérer l’éclairage public avec sobriété, encourager les circuits courts, soutenir les entreprises « vertueuses » en terme de transition écologique, autant d’actions qui devraient mobiliser une municipalité pour limiter le changement climatique.

Dans un souci de communication sur votre attention à l’environnement, vous installez des ruches à la station d’épuration, mais en quoi ces ruches vont-elles accroître la biodiversité ? Tout au plus, elles seront un marqueur de la bonne qualité ou non de l’environnement. Pendant ce temps-là, votre collègue Mme Verdier-Jouclas député LREM du Tarn, vote contre l’abolition de glyphosate et l’Assemblée vote à la majorité le CETA ! Il y a peu, vous évoquiez votre compagnonnage avec le ministre de l’environnement, Nicolas Hulot. Celui-là même qui a dénoncé les petits pas du gouvernement sur les questions écologiques et singulièrement le glyphosate. Celui-là même qui a exhorté les députés à refuser le CETA tel que soumis au vote du Parlement. Schizophrénie des marcheurs ?

Vous-même avez demandé au conseil municipal de Saint-Sulpice, le 16 octobre 2018, « de se prononcer favorablement sur le projet d’implantation de la Société TERRA 2 ainsi que des incidences environnementales énumérées et détaillées dans létude dimpact».

Parmi les arguments que vous avez émis en faveur de la plateforme logistique Terra 2, nous citerons celui-ci : M. Bernardin « a posé la question à son entourage et leur a deman s’ils commandaient des choses par internet. Aujourdhui, 100 % de leur entourage commande des choses sur internet. Cela voudrait dire quavant darrêter TERRA 2, il faudrait demander aux gens de ne plus commander par internet. Sauf, que la machine est dans lautre sens, l’industrie sadapte aux clients. Si les industriels font de

la voiture électrique, ce nest pas la main sur le cœur, cest parce quil y a une demande. Si TERRA 2 se construit cest quil y a une demande ».

Argumentation contestable qui n’est pas juste qui plus est, car Terra 2 ne se propose pas de répondre à une demande, mais de créer une offre. Et le rôle d’un élu n’est-il pas de mettre en garde ses concitoyens contre des habitudes qui nuisent à l’écologie, au commerce de proximité, qui enrichissent des entreprises, type Amazon,surfant sur des moins disant sociaux et qui peinent à payer des impôts ? Comment, M. le Maire, résoudre les problèmes de climat et de biodiversité en émettant un tel raisonnement ? Pour finir, le 5 mars, vous avez accordé le permis de construire pour Terra 2. Permis qui devra sans doute être modifié puisque la haie où se reproduit l’élanion blanc doit être conservée et qu’une partie de cette haie se situe sur l’emplacement prévu pour l’implantation du bâtiment Terra

Le 18 juillet 2019, le Conseil National de Protection de la Nature a émis un avis défavorable à la demande de dérogation complémentaire de destruction d’espèces protégées demandée par la SPLA 81, avis qui met en cause la qualité des inventaires et des mesures de compensation. Lors du conseil municipal du 16 octobre 2018, vous affirmiez pourtant à propos du dossier TERRA 2 classé ICPE : « Pour réaliser ce travail des études sont menées en termes d’impacts de faune, de flore, de bruit, de luminosi toutes les séquences au niveau des dossiers de l’État, la DREAL, la DDT, tous ces services les ont travaillés et vérifiés, soit plus dune vingtaine de personnes. Ils regardent leurs conformités aux yeux et aux règlements de la loi et ce soir, c’est ce qui leur est demandé, donner un avis non pas sur des valeurs, des principes mais sur les règles »De fait, La qualité de l’étude d’impact et des mesures de compensations est remise en cause par un conseil de scientifiques pour des raisons qui tiennent justement aux manquements aux règles d’évaluation et de compensation.

Peut-être admettrez-vous que le sacrifice d’une centaine d’espèces protégées et d’environ 170 ha de terres agricoles n’est guère compensé par l’implantation d’une société qui a délocalisé les emplois, d’une station-service Total, de la restauration autoroutière et maintenant une plateforme logistique XXL vouée au e-commerce, surtout sur une ZAC qui se dit soucieuse de l’environnement, de l’emploi et de l’innovation !

Pourriez-vous sans doute reconnaître aussi que l’installation de quelques ruches, l’image de quelques coccinelles sur des affiches, l’organisation de courses-collecte de déchets… ne contrebalancent pas le bilan environnemental de votre soutien à Terra 2 et sa kyrielle de camions au service d’un e-commerce mondialisé?

Enfin, il nous semblerait utile que, dans un souci de transparence et d’information, l’avis défavorable du CNPN soit publié sur le site et la page Facebook de la collectivité.

Dans l’attente de votre réponse, nous vous remercions de votre attention.

EPP

Vaurais: Grand rassemblement samedi 31 août 10h30 pour dire STOP Terra2!

Alors que sur Lavaur nos politicards locaux commencent à se parer de leurs plus beaux costumes de « citoyens » en vue des élections municipales de 2020, nous observons que le monde se divise bien en 2 catégories…

Il y a ceux qui  développent des outils rhétoriques pour dire qu’ils vont faire plus tard et ceux qui font! Venez faire avec nous!

La lutte contre la destruction de la planète ne doit pas être réduite à une promesse de campagne: c’est une action de tous les jours!

Ici et maintenant, chez nous, est prévu la construction d’une gigantesque plateforme logistique avec 120 quais de chargement pour camions (retrouvez toutes les infos concernant ce projet sur notre blog ou sur celui de nos copains de Saint Sulpice). A l’heure du dérèglement climatique et de la saturation de pollution dans l’air, ce projet est une aberration, une honte! Habitants du Vaurais, mobilisons-nous pour dire STOP Terra2! De Ambres à Roquevidal, nous sommes tous concernés par ce projet intercommunal. Les nuages de pollution ne s’arrêteront pas aux frontières de Saint-Sulpice…
Rendez-vous avec vos familles/amis/copains pour une marche le samedi 31 août 10h30 à l’aire de covoiturage (échangeur n°5 de l’A68) à Saint-Sulpice la Pointe. Nous
nous rendrons à pied sur la parcelle Terra 2.

On compte sur vous pour être le plus nombreux possible! Sollicitez la venue des élus municipaux de votre commune!

Cette marche est organisé par « Europe Ecologie les Verts », « La France Insoumise », « Saint-Sulpice Active et Citoyenne » et « Et Pourquoi Pas! »


Ci-dessous le communiqué de presse collectif, signé par les organisateurs
Communiqué de Presse PDF

Et Pourquoi Pas.